Materiel paramédical - Conseils d'ergothérapeutes

04 72 84 00 07 du lundi au vendredi de 9h à 12h.

 
 
Swipe to the right

Alzheimer & communication - conseils pour les aidants

5 years ago 310625 Vues
5.00/5 (basé sur 1 avis)

Pas de note

troubles de communication Alzheimer Les troubles de la communication sont fréquents chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou maladie apparentée. Bien les prendre en charge est souvent difficile pour les aidants.

La maladie d’Alzheimer entraîne, outre les troubles de la mémoire, des troubles de la communication. En tant qu’aidant familial, il est important de connaitre les différentes manifestations afin de mieux les gérer au quotidien et d’accompagner son proche le mieux possible chaque jour.

Quels sont ces troubles de la communication, comment les gérer au quotidien ?

Maladie d’Alzheimer et troubles de la communication

Communiquer est très important dans la vie d’un être humain, notamment pour interagir avec les autres : entretenir des relations, échanger, faire connaître ses besoins.
Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut présenter des troubles de la communication dus à des lésions de certaines zones du cerveau. Ces troubles touchent l’expression, la compréhension, l’attention, la concentration et le langage (aphasie).
Ils apparaissent petit à petit et sont présents tant à l’oral qu’à l’écrit.

Troubles de l'expression :

  • trouver les "bons" mots devient difficile
  • répetition des mêmes mots
  • les phrases ne sont pas bien construite et/ou pas finie
  • invention de nouveaux mots
  • baisse de l'envie de communiquer
  • emploi de jurons et de phrases toutes faites

Troubles de la compréhension :

  • la compréhension verbale est plus difficile
  • besoin de faire répéter
  • difficultés à comprendre l'humour et les concept abstrait

Troubles de l'attention et de la concentration :

  • besoin de plus de temps pour répondre à une question
  • perte du fil de la conversation

Tous ces troubles sont augmentés avec le stress.

Quelques conseils pour communiquer avec son proche atteint de la maladie d’Alzheimer

Afin de mieux comprendre votre proche atteint de la maladie d’Alzheimer et de mieux communiquer avec lui voici quelques conseils à appliquer au quotidien :

  • Si la personne a des difficultés pour se souvenir de qui vous êtes, aidez-la à situer qui vous êtes.
  • Captez son attention avant d’entamer une conversation de poser une question : avec le toucher, en l’appelant, en se mettant à sa hauteur.
  • Gardez un contact visuel.
  • Diminuez le risque de distractions : éteindre la radio ou la télévision.
  • Parlez-lui distinctement, en articulant et sans précipitation. Souriez lorsque vous parlez, même si votre proche n’a pas tout saisi de votre discours, il interprète le ton de votre voix, et peut surprendre votre impatience, votre irritabilité, le plaisir, la joie, etc…
  • Utilisez des mots simples et des phrases courtes. Lorsqu’un mot n’est pas compris, remplacez-le mais ne lui parlez pas comme à un enfant. Evitez les termes abstraits.Utilisez la communication non verbale qui est très riche et qui permet d’exprimer nos sentiments.
  • Utilisez les gestes, les mimiques, le regard et le toucher qui permettent parfois de mieux transmettre les messages.
  • Montrez avec des gestes ce que vous lui expliquez, ce que vous lui demandez de faire.
  • Ne posez qu’une question à la fois et utilisez des questions fermées.
  • Ne dites pas « Non » de manière catégorique, cela peut déclencher de l’agressivité.
  • Lorsque votre proche se trompe, utilise un mot pour un autre, ne le corrigez pas systématiquement, mais aidez-le à trouver le mot juste, ou invitez-le à vous montrer ou à vous décrire ce dont il parle.
  • Apprenez à décoder son jargon.
  • Ne pressez pas votre proche lorsqu’il parle, laissez-lui le temps de finir ses phrases, accompagnez-le en répétant les derniers mots qu’il a prononcé.
  • Laissez-lui le temps de comprendre ce que vous lui dites et reformulez ses réponses afin de voir s’il a bien compris mais aussi pour favoriser sa concentration.
  • Stimulez-le avec des jeux de mémoire adaptés pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.
  • Encouragez ses efforts de communication, interprétez les mimiques que votre proche peut effectuer.
  • Quand votre proche est grossier ou violent, restez calme et essayez de savoir pourquoi il réagit ainsi. Bien souvent, ces réactions traduisent une frustration, une incompréhension, une incapacité à contrôler la situation.
  • Lorsque votre proche ne parle pas, ne le forcez pas.
  • Votre proche répond à côté à vos questions ? Poursuivez sur le même thème que lui.
  • Lors d’une activité, donnez-lui les instructions les unes après les autres.
  • Adaptez-vous à ses capacités du jour. Ne jamais faire comme s’il n’était pas là.

Lors des échanges avec votre proche atteint de la maladie d’Alzheimer, il est très important de prendre son temps, de garder son calme, d’être patient et de ne pas le mettre en situation d'échec.

Sources : Vivre au quotidien avec la maladie D’alzheimer – Eric Trouvé & Comment communiquer face au résident atteint de la maladie d’Alzheimer ? – Jacque Selmès

Posté dans : Les pathologies

Notez cet article :

Remonter

Remonter

Veuillez patienter...

> Vous venez d'ajouter au panier le produit suivant :