Materiel paramédical - Conseils d'ergothérapeutes
04 72 84 00 07 du lundi au vendredi de 9h à 12h / 14h à 18h
 
 
Swipe to the right

APA : l’évaluation APA et la grille AGGIR

4 years ago 580885 Vues
4.00/5 (basé sur 2 avis)

Pas de note

APA : l’évaluation APA

Lors de la demande d’obtention de l’allocation personnalisée d’autonomie, l’évaluation est basée sur différents aspects de la vie quotidienne et sur la grille AGGIR.

Suite à la réception du dossier de demande d’allocation personnalisée d’autonomie, une évaluation de la dépendance est effectuée. Elle diffère selon que le demandeur de l’APA réside à son domicile ou en établissement.

L’évaluation de la perte d’autonomie à domicile (ou calcul GIR)

Un membre de l’équipe médico-sociale se rend au domicile de la personne dans un délai de 1 mois. Il procède à une évaluation basée sur différents aspects de la vie quotidienne :

  • l’environnement humain : la personne est-elle seule ou vit-elle avec un conjoint, un membre de sa famille ? Y-a-t-il des professionnels qui interviennent à domicile
  • l’environnement architectural : la personne habite-t-elle dans un appartement, une maison ? A-t-elle accès aux différentes pièces à vivre et aux différents équipements de son logement ?
  • l’environnement extérieur : la personne habite-t-elle dans une zone isolée ou en centre ville ? Y a-t-il des commerces à proximité ? Y a-t-il une présence de services à domicile à proximité ?
  • le matériel : la personne utilise-t-elle des aides techniques ou du matériel spécifique tel qu’une canne, un déambulateur, un siège de bain ?

Suite à ce premier entretien, qui peut être effectué en présence d’un autre membre de la famille et/ou du médecin traitant du demandeur, le membre de l’équipe médico-sociale remplit une grille d’évaluation, la grille AGGIR, qui permet de quantifier le degré de dépendance ou perte d’autonomie.

L’évaluation de la perte d’autonomie en établissement

Lorsque la demande d’allocation personnalisée d’autonomie est effectuée pour une personne résidant en établissement, l’évaluation de la dépendance est réalisée par le médecin de l’établissement et est ensuite transmise par un médecin du département et un médecin de l’agence régionale de santé. La grille AGGIR est remplie par le médecin de l’établissement.

Les 6 groupes de la grille AGGIR

La grille AGGIR permet de différencier le niveau de la perte d’autonomie :

  • GIR 1 : la personne est confinée au lit et la présence d’intervenant est indispensable et doit être continue.
  • GIR 2 : ce groupe comprend deux cas de figures : la personne est confinée au lit et/ou sur un fauteuil roulant et elle a besoin d’une aide pour la plupart des tâches de la vie quotidienne mais ses fonctions intellectuelles ne sont pas touchées. La personne est autonome pour se déplacer mais ses fonctions intellectuelles sont déficitaires.
  • GIR 3 : la personne possède ses fonctions intellectuelles, se déplace plus ou moins facilement mais a besoin d’une aide régulièrement pour les tâches de la vie quotidienne.
  • GIR 4 : ce groupe comprend deux cas de figures :la personne a besoin d’aide pour les transferts mais se déplace de manière autonome dans son logement. Elle peut avoir besoin d’aide pour réaliser sa toilette et l’habillage.la personne a besoin d’aide pour la préparation des repas, l’habillage et la toilette mais ne présente pas de souci pour les transferts.
  • GIR 5 : la personne se déplace à l’intérieur de son domicile, s’habille et mange seule mais elle a besoin de l’aide d’une tierce personne pour la toilette, la préparation des repas et le ménage.
  • GIR 6 : la personne est autonome pour la réalisation des tâches de la vie quotidienne.

Les personnes des groupes 5 et 6 ne sont pas éligibles à l’allocation personnalisée d’autonomie.

Posté dans : Les aides financières

Notez cet article :

Remonter

Remonter

Veuillez patienter...

> Vous venez d'ajouter au panier le produit suivant :