Comment bien choisir son coussin pour prévenir l’apparition des escarres ?

Le coussin anti-escarres supprime les points d’appuis à l’origine de l’apparition des escarres, que l’on soit au fauteuil ou au fauteuil roulant. Nos ergothérapeutes le préconisent notamment aux personnes à mobilité réduite qui passent la plus grande partie de leur journée en position assise. Ils offrent une répartition homogène de la pression et diminuent les douleurs.

Risque d’escarres faible à moyen : quels coussins anti-escarres ?

Pour les personnes avec un risque d’escarres faible à moyen, il existe de nombreux types de coussins : en mousse monobloc, à eau, en gel… selon vos envies et vos préférences. Leur utilisation reste plus confortable qu’un coussin classique tout en offrant une action préventive.

Le coussin à mémoire de forme s’adresse aux personnes avec un risque d’escarres faible à moyen. Ils s’adaptent aux personnes sans troubles de la stabilité, qui ont une bonne position assise et qui passent beaucoup de temps sur un fauteuil. Ils sont également appelés coussins en mousse viscoélastique. Ils moulent l’empreinte de la personne de manière précise et sont très enveloppants pour une répartition homogène de la pression sur les différentes zones du corps. Leur confort se combine à une action préventive de qualité.

Quels coussins anti-escarres choisir pour les personnes avec un risque d’escarres élevé ?

Le coussin à cellules pneumatiques ou coussin à air s’adressent aux personnes avec un risque d’escarres élevé ou très élevé. Ils conviennent aux personnes avec des troubles de la sensibilité, qui ne sentent pas la douleur lors de la formation des lésions cutanées et qui ont déjà développées des escarres. Composés de tétines remplies d’air et de compartiments d’air, ces coussins anti-escarres s’ajustent à la morphologie de la personne et suppriment les points d’appui douloureux. La circulation de l’air entre les tétines évite le phénomène de macération de la peau.

Les ergothérapeutes de Pasolo.com vous préconisent un matelas anti-escarres pour mieux prévenir les escarres.

Nous vous invitons également à lire la fiche Evaluer le risque d’escarre grâce à l’échelle de Norton.

Rédigé par Jessica Serrano, ergothérapeute.