Materiel paramédical - Conseils d'ergothérapeutes
04 72 84 00 07 du lundi au vendredi de 9h à 12h / 14h à 18h
 
 
Swipe to the right

Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA) : Mieux la comprendre pour mieux la prendre en charge

2 years ago 2778 Vues

Pour mieux comprendre la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA) et donc mieux la prendre en charge, nous vous proposons de découvrir ce qu'il faut savoir sur cette pathologie.

Qu’est-ce que la DMLA ?

Un peu d’anatomie :

  • L’œil est l’organe de la vision.
  • La rétine est une membrane tapissant la paroi interne de l’œil. Elle permet aux rayons lumineux d’être captés puis transformés en influx nerveux pour enfin être transmis au cerveau par le nerf optique.
  • La macula est la zone centrale de la rétine. Elle est responsable de la grande majorité de l’acuité visuelle ; en effet elle permet la transmission au cerveau de 90% des informations visuelles. La macula possède, entre autres, un nombre important de cellules photo-réceptrices appelées « cônes » qui permettent la vision des couleurs.

DMLA

Source : www.guide-vue.fr

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA) est le vieillissement prématuré de la macula, zone située au centre de la rétine.

Cette dégradation de la macula provoque progressivement une perte de la vision centrale, laissant toutefois la vision périphérique intacte. C’est une maladie chronique évolutive qui peut apparaître dès l’âge de 50 ans.

La DMLA est la première cause de malvoyance après 50 ans dans les pays industrialisés. En France, on estime à environ un million le nombre de personnes atteintes par cette pathologie et elle toucherait 15% de la population âgée de 75 ans et plus.

Différentes formes de DMLA

Il existe un stade précoce de la maladie appelé Maculopathie Liée à l’Âge (MLA) où il n’y a pas encore d’atteinte importante de la vision ni de signes visibles; on parle de phase asymptomatique.

Ce stade est caractérisé par l’apparition de petits dépôts nommés « drusen » autour et à l’intérieur de la macula, détectables uniquement avec un examen du fond d’œil. Cette phase peut rester constante toute la vie, mais dans la plupart des cas elle évolue vers une phase tardive plus sévère. On parle alors de Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge.

On rencontre deux formes distinctes de DMLA :

  • La forme « sèche » ou atrophique : la moins fréquente, elle se caractérise par la destruction progressive des cellules de la rétine. D’évolution lente (sur une dizaine d’années), la personne atteinte conserve une vision fonctionnelle relativement longtemps. Il n’existe aucun traitement à ce jour pour ce type de DMLA.
  • La forme « humide » ou exsudative : la plus fréquente, elle se définit par le développement de vaisseaux sanguins anormaux sous la rétine. Ces vaisseaux fragiles peuvent entrainer des œdèmes ou hémorragies à l’origine des troubles de la vue. L’évolution de cette forme est rapide, la vision centrale peut être perdue en quelques semaines. Il existe des traitements qui peuvent ralentir l’évolution de ce type de DMLA.

Dans la plupart des cas, la pathologie ne touche d’abord qu’un seul œil. L’atteinte des deux yeux n’est pas systématique mais le risque pour un patient ayant une DMLA à un œil de la développer au deuxième s’accroit avec le temps (importance de l’auto-surveillance).

DMLA : les facteurs de risque

Certaines causes de la DMLA sont clairement identifiées :

  • Le vieillissement, facteur principal : bien qu’on ne puisse agir sur cette cause, cette maladie concerne uniquement les personnes de plus de 50 ans et sa fréquence augmente avec l’âge. On constate également davantage d’atteintes chez la femme que chez l’homme.
  • Le tabac : le risque de développer la maladie est de 3 à 6 fois supérieur chez des fumeurs réguliers que chez des non-fumeurs.
  • Causes diverses évoquées : obésité, alimentation et facteur génétique.

Pour faciliter le quotidien des personnes ayant des troubles de la vision, les ergothérapeutes de PASOLO.com recommandent la vidéo-loupe Zoomax Snow HD.

Alicia Bernard, équipe d'ergothérapie de PASOLO.com.

Posté dans : Les pathologies

Notez cet article :

Remonter

Remonter

Veuillez patienter...

> Vous venez d'ajouter au panier le produit suivant :