Les infections nosocomiales : ce qu'il faut savoir

Les infections nosocomiales : ce qu'il faut savoir

Aujourd'hui en France, les infections nosocomiales sont responsables de 4000 décès chaque année...

infections-nosocomiales

Une infection nosocomiale est une infection qu'un patient contracte dans un établissement comme une clinique, un hôpital...

Voici quelque chiffres clés :

  • Prévalence des patients infectés en 2012 : 5,1 %
  • 4 000 décès par an
  • 1 patient sur 20 touché par une ou plusieurs infections nosocomiales
  • infection la plus répandue : le staphylocoque doré
  • régions de France les plus touchées : Auvergne, Alsace, Lorraine et Ile de France

Une infection considérée comme nosocomiale est développée dans les 48 heures après l'admission du patient dans un établissement de santé. A noter qu'une infection nosocomiale peut être déclarée jusqu'à un an après l'hospitalisation et peut être liée au matériel utilisé lors d'une opération (instruments chirurgicaux ainsi que prothèses, orthèses...).

Les personnes les plus sujettes à ces infections sont les nouveaux-nés, les prématurés, les personnes âgées, les grands brûlés et les polytraumatisés.

Et, voici les zones anatomiques les plus touchées : les voies respiratoires et urinaires, le système urinaire, la zone où le patient a été opéré.

Les facteurs favorisant les infections nosocomiales :

  • l'âge et la pathologie du patient
  • les traitements médicamenteux pris par le patient qui sont susceptibles d'affaiblir son système immunitaire
  • le manque d'hygiène du patient
  • le comportement des agents hospitaliers (hygiène des mains)
  • le transfert fréquent du patient d'un établissement ou d'un service à un autre
  • les actes pratiqués comme la mise en place d'une sonde urinaire, d'un cathéter, d'une prothèse...)

Pour assainir et purifier l'air ambiant chez vous, les ergothérapeutes de PASOLO.com vous recommandent l'humidificateur d'air, Beurer.