Materiel paramédical - Conseils d'ergothérapeutes

04 72 84 00 07 du lundi au vendredi de 9h à 12h.

 
 
Swipe to the right

L'accessibilité des lieux publics

5 years ago 187917 Vues

Accessibilité des lieux publics

Pouvoir se rendre à la mairie pour effectuer des démarches administratives, se rendre au musée de la ville et y admirer des tableaux, se promener dans un parc ou tout simplement se balader dans la ville et profiter du soleil sont des activités qui nous semblent simples à réaliser. Pourtant, elles peuvent relever du véritable parcours du combattant pour certains. En effet, l’accessibilité des lieux publics pour tous n’est pas toujours de mise.

Qu’est-ce que l’accessibilité ? Comment s’applique-t-elle au niveau des lieux publics ? Comment est-elle réglementée ?

Faisons un point sur cette notion, sa réglementation en France et l’application de cette réglementation.

Définition de l’accessibilité

Qu’est-ce que l’accessibilité ? Selon le Petit Larousse ce qui est accessible « peut être atteint ». L’accessibilité peut être appliquée dans plusieurs domaines : informatique, architecture, culture, etc… Quelque chose d’accessible peut être utilisée, encore faut-il que cela puisse être utilisé par tout le monde. Cette notion n’est pas réservée qu’à une certaine partie de la population : chacun est concerné !
L’accessibilité c’est donc « tout, par tous, pour tous. Remplir des conditions d’accessibilités minimales, c’est permettre à toute personne d’accéder, circuler et utiliser en toute autonomie toute les fonctions d’un site tant architectural que virtuel.»*

L’accessibilité c’est permettre à toute personne, en situation de handicap ou non, âgée ou jeune, petite ou grande, d’utiliser pleinement ce dont il a besoin.

Dans le domaine de l’architecture, l’accessibilité c’est « la possibilité d’entrer et sortir d’un bâtiment, d’y circuler à l’intérieur sans obstacle, d’utiliser librement toutes les prestations offertes, ceci en toute autonomie. » ** Ainsi, dans un lieu public, comme par exemple un bureau de poste, toute personne doit pouvoir entrer et sortir du bâtiment, circuler au sein des différents rayons, accéder aux produits et au guichet, obtenir des conseils en toute autonomie. Et ce, même si elle présente un handicap physique, un handicap sensoriel ou un handicap mental.

Mais comment mettre en œuvre cette notion d’accessibilité pour tous ?

Accessibilité et réglementation

L’accessibilité est obligatoire depuis 1975. Cependant, un lieu public accessible cela ne veut pas seulement dire qu’il est aménagé pour permettre aux personnes circulant en fauteuil roulant d’être autonome, bien au contraire ! Un lieu public accessible, doit répondre à des normes d’aménagements correspondantes aux différents besoins inhérents à chaque type de handicap.

La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées pose le principe de l’accessibilité et implique tous les types de handicap. C’est « l’accès à tout pour tous ». Ainsi, chaque aspect du bâtiment, de l’extérieur comme à l’intérieur, sont réglementés et doivent respecter certaines normes pour que le lieu soit dit accessible.
L’accès extérieur, les dimensions de certains espaces,les circulations intérieures (se déplacer dans les couloirs, accéder aux étages supérieurs…) et extérieures, les revêtements de sol et des murs, la signalisation, les équipements (interphone, interrupteurs, boîtes aux lettres), les portes, les sanitaires, etc… tout doit pouvoir être compris, utilisé par chacun.

Mais qu’entend-on par lieux publics? Ce sont :

  • les bâtiments accueillant du public (bâtiment d’administration publiques ou privées, hôpitaux, centres de rééducation, musées, cinémas, théâtres, etc…),
  • les parcs et jardins
  • la voirie
  • les transports publics

Accessibilité des lieux publics : où en est la France ?

Les premiers bâtiments concernés par la loi de 2005 sont les bâtiments neufs ou ayant à effectuer de gros travaux d’aménagements.

Cette loi stipule également que tous les bâtiments accueillant du public, qu’ils soient neufs ou anciens, doivent être tous accessibles au 1er janvier 2015.

Aujourd’hui en 2012, un rapport présenté en septembre au Ministère des Affaires sociales et de la Santé, démontre que la France est très en retard. En effet seulement 15% des bâtiments existants ont été aménagés.

D’ici 2015, tous les établissements ne pourront être rendus accessibles. Le dernier rapport établit propose de maintenir l’échéance en 2015 tout en changeant les objectifs mais pour le moment rien a encore été validé.

* définition de l'accessibilité par l'ANLH (Association Nationale pour le Logements des personnes Handicapées - Belgique)
** définition accessibilité dans Pour que le logement ne soit pas un handicap, APF 1997.

Posté dans : Le saviez-vous ?

Notez cet article :

Remonter

Remonter

Veuillez patienter...

> Vous venez d'ajouter au panier le produit suivant :